7 – Pourquoi pas un budget participatif ?

Le budget est largement élaboré par le maire1 ; la commission finance et le conseil municipal n’intervenant ensuite que sur des points mineurs (montant des subventions par exemple). Dans ces conditions, au moment du vote, combien d’élus sont à même de juger de la pertinence des choix effectués ? Dans un premier temps, il faudrait que le processus d’élaboration soit transparent et accessible à l’ensemble des élus. Et puis,
pour aller au bout du processus participatif, pourquoi ne pas associer la population à la destination des ressources publiques (arbitrages, choix budgétaires). Élus et non-élus2 pourraient alors décider ensemble des priorités d’affectation de l’argent public. Cela permettrait de bien identifier les attentes de la population et de permettre des réalisation que la municipalité n’aurait peut être considérées comme prioritaires.
Il serait intéressant d’accompagner cette initiative d’échanges explicites avec la population sur les questions financières communales.

(1) –Est-il normal que ce soit une seule personne qui ait ce pouvoir ?
(2) – En partant du principe qu’il existe une intelligence collective, il doit être possible de croiser les réflexions des élus et des non-élus pour construire des décisions justes et légitimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *