3.3 – Les Conseil des jeunes (CdJ)

Réservé aux jeunes collégiens (âges compris entre 13 et 16 ans environ1), qu’ils soient scolarisés dans le public ou dans le privé.
Pas d’élection pour en faire partie2 ; le conseil sera donc ouvert à tous les jeunes collégiens qui veulent bien s’engager.
Durée de l’engagement à définir.
Les jeunes travailleront au sein de groupes projets. La constitution de ces groupes pourra évoluer en fonction de l’avancée d’un projet et/ou lorsqu’un nouveau projet sera lancé ; il faudra laisser une certaine souplesse au système.
Dans cet esprit, seront définies des règles claires pour les jeunes, avec la possibilité de les modifier, de les faire évoluer après des évaluations partagées entre jeunes et adultes.

Une obligation cependant : le CdJ devra obligatoirement garder un contact permanent avec les élèves de l’école (du CE1 au CM2) afin qu’ils puissent, eux aussi, s’exprimer et proposer des idées. Il pourra s’agir d’une commission permanente dédiée… à voir.
Attention :
– à ce que les jeunes ne miment pas les adultes (aux adultes d’être vigilants)
– à ce que les adultes n’abusent pas de l’innocence politique des jeunes. Par exemple, dans leur apprentissage de la citoyenneté, il faudra veiller à bien penser la sensibilisation aux règles élémentaires du ‘jeu’ politique, sinon on risque de faire adhérer ces jeunes à une citoyenneté de statu quo (tout est bien comme ça, on ne change rien, on fait comme les parents). Au contraire, il faudra éveiller leur esprit critique dans ce domaine, tout en restant très vigilants afin d’éviter tout prosélytisme.

(1) – Et pour les jeunes de plus de 16 ans, que proposer ? Foyer autogéré ? Ateliers ? Le mieux serait peut être de leur demander ce qu’ils en pensent.
(2) – …afin de ne pas reproduire le système représentatif, si peu démocratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *