2 – La collégialité au sein du conseil municipal

Dans une commune à gouvernance partagée il faut souhaiter une véritable collégialité au sein du conseil municipal, associée à une hiérarchie ‘douce’.
Il faut également que tous les élus1 aient la possibilité de participer aux réflexions d’avant conseils, d’avoir librement accès aux dossiers, afin d’être co-décideurs avec le maire des sujets à aborder (ordres du jour). Ce temps passé en amont du conseil permettrait à l’ensemble des élus de se documenter et de réfléchir sans précipitation (au lieu des 3 ou 4 jours habituels entre la date de réception de l’ordre du jour par les conseillers et celle du conseil)2.

Enfin, pour motiver et valoriser le travail accompli par les membres de ce ‘collège municipal’, peut être serait-il intéressant de réfléchir à un partage équitable de l’enveloppe indemnitaire globale entre tous les élus (et pas seulement entre maire et adjoints) ou tout au moins à une juste répartition selon les implications de chacun.

(1) – À condition que ceux-ci soient pleinement investis dans leurs fonctions.
(2) – Parfois, cependant, des décisions devront être prises rapidement ; comment procéder alors  ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *